[Présentation] Varak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Présentation] Varak

Message par Jorik le Lun 30 Juil - 14:00


Nom du personnage: Varak

Âge: apriori entre 20 et 25 ans

Peuple: Picte, Tribu du Loup

Religion: Jhebbal Sag et les esprits animaux

Description physique:
Varak est un Picte, et lorsqu’on en a déjà vu, on ne peut pas s’y tromper. De taille moyenne, râblé, sec et musculeux, les fragments visibles de sa peau tannée par les intempéries sont souvent marqués de symboles grossiers. Son visage est rude, serti de deux yeux couleur de charbon où la ruse et la férocité du tigre se lisent plus souvent que l’intelligence humaine, et flanqué d’une chevelure qu’on devine, étrangement, de couleur claire sous la glaise et les ornements de plumes et d’os divers. Dès qu’il le peut, il masque ses traits derrière un casque rituel constitué en majeure partie du crâne d’un gros loup du nord, d’anneaux de cuivre et de plumes.


Caractère:
Varak est un Picte. Les notions civilisées de justice ou de propriété lui sont donc parfaitement étrangères, tout comme la plupart de celles qui régissent tacitement les interactions entre les habitants des différents royaumes hyboriens. Il prend ce qu’il veut quand il le peut, ne respecte que la loi du plus fort et celle dictée par les dieux animaux qu’il idolâtre... Difficile donc d’ébaucher un caractère, sous la carapace de sauvage… à moins de parvenir à la percer ?


Son histoire avant l'exil et la raison de son exil:
Je suis Varak de la Tribu du Loup. Je murmure aux Esprits et je guide les Grandes Chasses à travers le royaume sauvage. Les autres tribus, le Corbeau et l’Ours, la Panthère et l’Aigle, ils ne comprennent pas le sort qui pèse sur les miens. Ils ne voient pas le mal qui nous chasse du domaine de Jhil et nous pousse vers les portes des royaumes de fer et d’or.

Ce mal, il m’a fait voyager jusqu’en des terres où les tribus de la forêt, des montagnes ou des rives ne sont pas connues, où les hommes pleins de faiblesse et d'indolence nous regardent traverser d’un air étonné plutôt que de nous cribler de lances. C’est mieux, car pour une fois nous voyagions pour porter un message et non la guerre. Par ma voix, l’appel de Jhil, de Jullah et de Jhebbal Sag a résonné le long des fleuves paresseux, sur les pentes de montagnes escarpées, sous des frondaisons d’arbres centenaires et même aux abords de déserts éternels. Des aventuriers avides de gloire et de puissance nous ont suivi, ils nous ont écouté et sont entrés en guerre, pour tuer et piller, pour verser le sang et briser les crânes en l’honneur des Esprits Animaux, et pour entamer la plus grande Chasse que les tribus aient jamais connue !

Mais certains indolents ont senti la puissance des Dieux de la Jungle s’éveiller, et ils en ont eu peur. Ils ont dressé leur magie et leurs lances vers nous, interrompant les rituels, dispersant les crânes, pour nous capturer et nous enchaîner. Ils ont appelé cela justice. Moi, je savais qu’ils avaient peur. Et parce qu’ils ont eu peur, ils ont voulu faire peur, à ma tribu qui parcourt encore les terres en portant la voix de Jhil, à tous ceux qui sentent encore dans leurs veines battre le grondement terrible de Jullah. Ils nous ont transporté comme des trophées jusqu’à l’orée du désert, et ils nous y ont jeté comme des chiens.

Mais le sable n’a pas éteint ma vie. Je continuerai à porter le message des Dieux Animaux, et un jour la fureur de Jhebbal Sag s’éveillera pour briser les chaînes noires qui maudissent ma tribu.

avatar

Jorik

Messages : 58
Date d'inscription : 01/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum