Chronique d'un paria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chronique d'un paria

Message par Furmir Brise Crinière le Ven 17 Nov - 11:12

Emitêt quitta le village le cœur lourd. Il ne comprenait pas tout ce qui lui arrivait, pourquoi tout le monde avait cru les mensonges d’yssis, il n’avait rien à se reprocher et on le traitait comme un paria, un meurtrier sanguinaire.
Les idées de paix de kalyos ne sont qu’un doux rêve à ses yeux à présent, les gens qui disent vouloir comprendre ont déjà jugé emitêt sur des on-dit et refusent d’entendre la vérité.
Yssis était morte, presque sous ses yeux, il l’avait trouvé à proximité de son temple, le corps tailladé par le fil d’une épée et recouvert d’ambrosia. Il avait bandé les plaies de celle qui lui voulait du mal, il voulait sincèrement sauver yssis. Mais Solaris et Diounis en avaient décidé autrement.  A peine arrivé sur les lieux Solaris l’avait menacé et tiré son arme, c’est lui qui avait armé  son bras le premier. Et étrangement plus de nouvelles de lui. Peut-être que diounis l’avait tué après cela, peut-être qu’il était vraiment partie.
Emitêt marcha en direction des glaciers, la Volva l’examinerait s’il survivait 3 mois dans les glaciers. Il devait survivre pour que le monde sache que plus aucun démon ne partageait son corps.


Furmir Brise Crinière

Messages : 7
Date d'inscription : 01/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chronique d'un paria

Message par Furmir Brise Crinière le Dim 19 Nov - 21:14


Une silhouette sombre brise la monotonie blanche du paysage, les hurlements du vent masque ses bruits de pas, et la neige qui tombe recouvre déjà ses empreintes.
Il avance seul, décidé ou résigné, vers une destination que lui-même ne connaît pas.

Après plusieurs heures de marche, il distingue finalement ce qu’il cherchait, d’immenses structures noires se dressant menaçantes sur la masse rocheuse enneigée. Il lui serait difficile de s’éloigner davantage, il allait donc s’installer ici.
Il commença par creuser un tunnel dans la neige au pied d’un sapin, abri de fortune salvateur contre les températures mortelles de la nuit.
Le froid mordait les mains tremblantes du pauvre homme qui luttait pour sa survie. Il gratta la neige jusqu’à ce qu’un cailloux malicieux lui retourne un ongle dans un petit craquement suivi d’un cri de douleur…L’homme déblaya encore, avec plus de précaution, afin se dégager un coin sans neige pour y dormir. Il se replaça l’ongle en gémissant avant d’envelopper son doigt dans une bandelette de cuir.
Il ferma l’entrée du tunnel avec de la neige et se roula en boule pour dormir à l’abri des températures négatives.
À l’aube, la neige avait cessé de tomber. Il avait quantités de choses à faire mais la plus urgente était d’avoir un abri en dur pour se protéger du froid, du vent et des prédateurs.
Il dégagea la neige sur deux bonnes toises. Satisfait du travail, il hocha la tête.
Emitêt retourna à son abri de fortune et commença à abattre le sapin à l'entrée de son tunnel. La grume servirait de pilier, de poutre ou de traverse. Les jeunes branches l’isoleraient de l’humidité du sol.
Il monta plusieurs arbres débités sur une corniche avant de passer à l’étape la plus risquée…chasser. Il lui fallait de la viande, de la fourrure et surtout des tendons et des intestins de bêtes : rien de tel pour servir de cordage. Mais dans les terres du Nord, le gibier a tendance à être mortel. Mammouths, tigres à dents de sabre, ou même loups blancs.... Comme celui qui aurait guidé jusqu'à lui, sous forme d'esprit, la personnes responsable de sa situation actuelle.
Pour ce qu'il en savait, cet avatar lupin pouvait encore roder non loin de sa position…
Emitêt secoua la tête pour chasser les pensées parasites qui l’assaillaient, prit sa lance fermement et partit en direction du sud, vers le point d’eau le plus proche.
Cela faisait moins d’une heure qu’Emitêt marchait en contrebas d’une falaise en direction du lac quand il entendit grogner devant lui. Il s’arrêta net, le vent ne soufflait pas. Peu de risque que la bête l’ai senti. Il s’approcha aussi discrètement que possible, enfonçant ses pieds dans la neige avec une infinie lenteur. Au détour de la paroi, il vit un ours qui pointait son museau dans sa direction, humant frénétiquement l’air. À l’instant même où l’ours aperçût Emitêt, il se leva sur ses pattes arrières pour intimider l’importun.
Il devait faire une bonne toise et demi et pas loin de 400 livres. Emitêt lâcha un petit grognement en appréciant la bête. Si il ne faisait pas attention il y laisserait plus que des plumes.
Le stygien se baissa doucement, ramassa un petit caillou de sa main gauche et le jeta sur l’ours. Il cala rapidement sa lance contre son sac dans son dos et entreprit d’escalader la falaise en vitesse. Lorsqu’il atteignit la première prise de sa main droite, son ongle arracha se rappela à lui de la plus désagréable des façons. Grimaçant mais ignorant sa douleur, il se dépêcha de monter en évitant d’appuyer sur son doigt blessé.
Arrivé à trois bons mètres de hauteur, il regarda sous lui pour voir que l’ours essayait de hisser son imposant corps à l’aide de ses pattes griffues, faisant claquer ses mâchoires à quelques centimètres des pieds du fugitif.
Emitêt se colla à la paroi et libéra une main pour dégager sa lance de son sac. Tenant sa lance d’une main, il essaya de taillader les pattes avant de l’ours. La position ne facilitait pas la chose, il dû s’y prendre à plusieurs reprises pour arriver à véritablement blesser l’ours aux pattes. L’animal poussa un grognement plaintif avant de se décoller de la paroi.
Tandis que l’ours se retournait pour se remettre à quatre pattes et abandonner la lutte, Emitêt prit appui sur la paroi et se projeta sur la bête. La lance agrippée des deux mains, la lame vers l'ennemi. Il heurta la bête avec fracas, lâchant sa lance sous le choc. Il roula du dos de l’animal et vint s’écraser contre la paroi. Sa tête heurta violemment la surface rocheuse.


Furmir Brise Crinière

Messages : 7
Date d'inscription : 01/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum