présentation de Randi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

présentation de Randi

Message par Randi2 le Jeu 23 Aoû - 1:33




Nom du personnage : Randi

Age : dans la trentaine

Peuple :
Vanir

Religion :
Ymir

Description physique (taille, poids, cheveux, yeux, particularités...) : 1m75, cheveux assez long d'un roux pur, yeux gris, une cicatrice partant du frond traversant le sourcils et finissant sur la joue, un corps musclé sans allée dans l'excès, quelque autre cicatrice au niveau du dos et des bras, un petit sourir au coin des lèvres provoquant appelant à la bagarre amical.

Caractère (grands traits): courageuse, patiente, tenace, têtu, mal polie, assez solitaire.

Son histoire avant l'exil :

C’était un jour comme les autres, Randi était dans son atelier. Dans son village elle était connu comme la tatoueuse, à chaque retour de raid, chaque bataille, chaque combat c’est elle qui tatouait les guerriers suivant les ordres de son jarl. Ce jour la, elle planchais sur un futur tatouage, un guerrier avait reçus les honneurs du village et à peine revenu qu’il était déjà repartie en raid, ce qu’il lui laissait du temps pour préparer des runes mémorables.

Soudain un crie retenti, qu’est ce donc ? une attaque d’un clan ennemie ? pas le temps de se poser la question. Elle prit son fils par la main et l'emmena directement à la maison, pris sa hache et son bouclier, rajustant sa tenu, enfilant ses bottes et courut à l’entrée du village.

La forêt près du dit village étaient enflammé, les femmes se préparait à une attaque ennemie, mais .. qui est l’ennemie ? des cimmériens?? des Aesirs ?? des cimmériens sans doute, la frontière n’est pas si loin.

deux .. trois .. quatre … “Par Ymir ! il n’en fini de pleuvoir ce soir !” .
Au petit matin le village crachais encore ses dernières fumées de la bataille de la vieille.
Les survivantes riaient de bon coeur, ” En voila de beau guerrier ! Battu sans un seul homme ! courant dans leur hutte la queue entre les jambes ! “ criaient elles.

Randi retourna vers sa maison las et ce dit qu’avec autant de mort à son compteur elle gagnerait peut être elle même un tatouage qui sait ! sur le chemin un assaillant bien caché ayant dû se faufiler pendant la bataille, sorti des maisons environnante et voyant les femmes revenir et ses camarades défait détale comme un lapin, courant après, Randi eu une sueur froide, “que faisait cette homme près des maisons ?” laissant l’homme s'échapper, elle accourut à sa propre maison regardant si son fils était encore en vie, Hélas l’homme était passé dans plusieurs maison visant la progéniture mal caché. Humilier par son échec, le coeur brisé d’avoir perdu son fils, seul trésors restant de son défunt mari, elle juras sur l’honneur de le venger.

Elle partie du village en quête de vengeance, ce fourbe qui s’était éclipsé du combat pour tenir les gamins, ne méritait aucune mort honorable et elle comptait bien lui faire subir mille souffrance. Arrivée à la frontière cimmérienne elle remarqua un petit village non loin, peut être est celui, qui avait attaqué le sien ? en allant observé de plus près elle reconnu quelque homme ayant participé à l’attaque, et le chien qui avait mis en doute sa place de protectrice de maison et ainsi avait tué les enfants sans honneur. L’observant pendant plusieurs jours elle le suivit patientement attendant le bon moment pour le défaire, mais elle ne se rendit pas compte toute suite qu'elle s'était éloigné de plusieurs lieu de la frontière.

Une nuit ou l’homme pris congé un instant du groupe pour satisfaire des besoins naturelle, elle le surprit et engagea un combat contre lui. Profitant de l’effet de surprise elle lui trancha une main, donnant un coup de bouclier en pleine tête évitant le crie qui alertera les autres, aveugler par la rage, elle prit son couteau et lui trancha la langue, un sourire mauvais au coin de la bouche, elle fini par couper ses attribut viril crachant sa haine au visage de l’homme. Faisant rouler son couteau entre ses doigts, rangeant sa hache à sa ceinture et son bouclier dans son dos, le devoir accomplie, elle déguerpit, alertant au passage la tribu pour s'assurer que l’homme vive dans sa honte sans savoir  réellement la culture du pays, se disant “Boarf même si il le laissait mourir, il crèveras sans couilles, une belle mort pour un homme sans honneur”.
Perdu dans l’étendu cimmérienne, la vanir tombe née à née avec des Aquilonien, drôle de sudiste, ceux ci voyant sa chevelure rousse, et le sang sur la femme prit peur. “qu’est que ?? une démone ! par Mitra !” , “ je crois plutôt que c’est une Vanir, ce peuple guerrier redoutable, peut être était elle venu défaire nos ennemie ! “ dit l’un d’entre eux. La femme méfiante sortie sa hache et son bouclier par précaution , les hommes décidèrent d'avancer prudemment tous en lui parlant mais ne comprenant pas leur dialecte et voyant ses hommes étrange armée d'armure et d'arme quelle n'avait jusque là, jamais vu, elle engageât un combat qui fut vite remporter par les militaire Aquilonien, "Elle nous as attaquer ! nous devrions la tué ! " ... "Non si c'est bien une Vanir la mort serais une bonne chose pour elle, nous devrions l’emmener en Aquilonie, elle sera jugé et sûrement exilé une punition fort appropriée pour ce peuple qui adule la mort."

Arrivé en Aquilonie, Randi fut jugé et Exilé.
[/i]


Randi2

Messages : 1
Date d'inscription : 23/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum