Drogan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Drogan

Message par Wandrall le Dim 8 Juil - 20:52

Drogan
Shémite
27 ans, 1m70
Crane rasé, barbe tressée




Le soldat observait les jeunes recrues d'un œil nostalgique du haut des remparts. Comme chaque été, c'était le moment de recruter ceux qui deviendraient de futur Asshuris. Une bonne centaine de jeunes hommes de 16 à 20 ans passaient toutes sorte d'épreuves. Seul une dizaine auront l'honneur de devenir soldat de la cité d'Eruk.

Drogan avait passé ses mêmes épreuves il y a une dizaine d'années environ. La fierté qu'il en avait retirer s'était peu à peu transformée en lassitude. Les champs de bataille, il en avait connu, l'odeur du sang, ses compagnons de chambré tombant sous ses yeux.

En temps de paix, pendant que la plupart rongent leur freins en attendant un nouveau conflit, cet homme au crane rasé, lui profitait du calme et du léger vent qui battait le chemin de ronde où il était de garde.

« Ils ne savent pas se qui les attend ... » se disait il.

Un autre soldat vint à sa rencontre, puis après le salut militaire lui annonça :
« Le sergent t'attend dans la cour, dépêche toi, je prend la relève. »

Et voilà que le lendemain matin, Drogan se retrouva, lui et une dizaine d'homme en route pour le fleuve Styx. Apparemment une force stygienne était déplacement au abord de la frontière.
La mission était simple : estimer le nombre d'ennemis et supprimer les éclaireurs si l'occasion s'en présentait

L'unité de reconnaissance progressa sans difficulté, le plus discrètement possible jusqu'au camp que les ennemis était en train d'établir. 300 hommes environs tout semblait sous contrôle jusqu'au moment ou une volée de flèches fit tomber 5 shémites. Le temps que les survivants mirent à réagir suffit pour qu'ils se retrouve en joug. Ils étaient fait.

C'est ligoté et après 2 jours atroces de torture que la volonté déjà fragile du vétéran shémite céda et sa langue se délia. Il voulait que sa s’arrête et dévoila se que les stygiens voulait savoir. La souffrance physique laissa place à la honte d'avoir trahi ses frères d'arme.
Qui sait combien mourront à cause de lui ?

Puis vint le jour ou les stygiens décidèrent de bouger. L'effervescence du campement ne pouvait pas tromper Drogan, toujours enfermé et attaché dans sous une tente.

Puis un homme en robe noir entra et s'approcha du prisonnier pour lui chuchoter à l'oreille le sourire au lèvre :
« Tes compagnons sont mort ils n'ont pas voulu parler contrairement à toi, alors tu vivras ... »

L'homme posa le pouce sur le front du soldat brisé et ce dernier perdit connaissance. Drogan s'éveillera sur une croix battu par le vent et le sable. Un bracelet étrange au poignet et … c'est tout.

avatar

Wandrall

Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum