Récit du guerrier sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Récit du guerrier sombre

Message par Wandrall le Mer 11 Oct - 16:23

Quelques jours étaient passés depuis l’arrivée de Gorath à l’Oasis. Il s’était remis peu à peu de ses blessures et avait abattu un travail colossal pour s’établir et se protéger des bêtes. Il avait maintenant un toit pour se protéger des intempéries : des tempêtes de sables rares mes dévastatrices. Il commença a exploré la ville de Séperméru. C’était difficile de s’y repérer et de tromper les patrouilles des nombreux gardes. Mais à force de persévérance, les efforts de Gorath portèrent leur fruit. Il réussit à s’attacher les services de compagnons voulant sortir de cette secte qu’était les chasseurs de relique. Petit à petit il se retrouva à la tête d’un petit village. La nourriture y était abondante tout était à faire.

Le bruit commencerai bientôt à courir qu’un village sortait doucement de terre dans l’Oasis. Gorath donna donc de nouvelles directives à ses hommes : renforcé le village. Grace à son passé militaire, il savait qu’il fallait se prémunir au plus vite contre les éventuels maraudeurs et des représailles de Séperméru. Et les premiers visiteurs ne se firent pas attendre. Cela n’était pas mal intentionné. Il s’agissait de Krog-gar et de Gunter, deux connaissances du guerrier setite. Après quelques railleries échangées entre les 2 visiteurs chacun reparti de son côté. Mais avant de partir Gunter céda au guerrier Setite quelques cristaux de glace noire … Le géant nordique vantait ses propriétés pour durcir l’acier. Gorath paraissait septique, mais il irait malgré tout demander à son alchimiste d’examiner cela. En attendant il avait un autel à construire et un village à fortifier.

Tout le monde s’afférait à ce qu’il faisait le mieux au village. Gorath décida de ce rappelé au bon souvenir de la prêtresse sétite. Il semblait qu’elle cherchait une escorte pour se rentre à Séperméru. Le guerrier partait confiant et sur de son expérience au combat ainsi que sa connaissance du terrain. La prêtresse Yssis parut heureuse de sa venue. Elle lui fit visiter son domaine et lui montra le futur autel en faveur du dieu Set.

Finalement ils se dirigèrent tout deux chez Krog-gar. Elle voulait finaliser un accord avec le vendeur d’esclave. Ils arrivèrent sur les lieux, Gorath nota le changement depuis sa dernière visite il y a de cela quelques mois. Un véritable fort se dressait maintenant devant lui. Le maitre des lieux les fit entrer dans la cour centrale où s’entassait danseuses, vaisselles, draperies et trophées en tout genre. Gorath se posta dans un coin et écoutait les négociations en cours. Comme par le passé, il ne quitta pas la prêtresse des yeux et ne pipa mot. Les discussions furent interrompues à plusieurs reprises par un visiteur inconnu. A la seconde interruption, Gorath jeta un coup d’œil furtif du haut des remparts pour identifier la cause des perturbations. Il s’agissait d’un homme masqué vêtu de rouge … un satané masque yoggite. L’homme parlait difficilement mais il semblait connaitre Krog-gar. Gorath retourna voir la prêtresse et lui intima de finaliser les tractations afin de rentrer au plus vite. Le garde du corps devenait de plus en plus méfiant vis-à-vis de leur hôte. Ymen n’était pas de cet avis mais au retour de Krog, Gorath montra son impatience ce qui mis fin à la visite. Krog-gar décida d’ouvrir la voix à ses 2 visiteurs l’arme au clair. Avait-il peur d’une embuscade de son sauvage d’ami ? Cela renforça les certitudes de Gorath qui décida, pour la sécurité de sa protégée, d’emprunter un autre chemin pour rentrer.

Une fois arrivé à bon port, la prêtresse fut soulagée et voulu remercier le guerrier. Elle commençait à se montrer séductrice et entreprenante. Gorath fut embarrassé de cette attitude. La femme se trouvant devant lui était magnifique mais elle était issue de la noblesse contrairement à lui. De plus il se retrouvait désormais dans l’incapacité physique d’avoir des rapports avec quelque femme que ce soit. Il tenta de repousser poliment les avances de la jeune femme. Elle ne devait pas avoir beaucoup essuyé de refus par le passé … et elle parut surprise. Gorath décida de lui dire au revoir et rentra au village. Pendant qu’il marchait dans le désert, la dernière phrase de la prêtresse résonna dans son esprit : « Pour une fois qu’un homme setite digne de moi se présente, il semble qu’il préfère les hommes. »
Il secoua la tête tentant de chasser cette idée.


Dernière édition par Wandrall le Mar 24 Oct - 12:23, édité 1 fois
avatar

Wandrall

Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du guerrier sombre

Message par Wandrall le Jeu 12 Oct - 16:26

Lors d’une douce mâtiné dans l’Oasis, l’alchimiste et le forgeron firent part à Gorath leurs recherches concernant l’étrange glace noire. Il s’agissait une matière exceptionnelle qui pouvait servir à forger un nouveau métal. L’ancien garde du corps demanda donc à ses hommes de lui fabriquer une lance avec le métal qu’ils arriveraient à produire. En attendant il décida de retrouver Gunter le nordique, afin de le remercier. Le géant barbu lui avait montré où il résidait sur une carte chiffonnée. Il n’avait pas imaginé que la route serait aussi ardue. Le sable et le soleil de plomb fut petit à petit remplacé par la grisaille et la neige. Des loups, des ours, et même des mammouths, c’était l’environnement le plus hostile qu’il ait jamais vu jusqu’ici. Le guerrier se sentait mal à l’aise mais après quelque heure de marche il arriva enfin en vue d’une imposante construction. Il reconnut la silhouette absurde du colosse. Gunter parut content de le voir.
« Je t’attendais !! Sa te change de ton désert hein ?! » Dit-il en criant pour couvrir le bruit du vent froid et violent. Il le fit entré dans ce qu’il semblait être sa fonderie. Gorath fut impressionné par la quantité de fourneaux dans la pièce. Le nordique lui jeta des bottes et des gants en fourrure au sol. « Habille toi et suis moi ». Ils sortirent de nouveau dans le froid mordant et grimpèrent un peu plus haut sur la montagne. Puis en contre bas, le stygien découvrit un flanc de montagne tapit de minerai de fer. Le nordique posa sa main massive sur l’épaule de Gorath en lui disant : « Si tu me fournit en main d’œuvre, je te donne autant de fer que tu voudras. » Gorath n’eut pas longtemps à réfléchir. Avec un associer de ce calibre, le métal ne sera plus un problème au village. Et cela accélèrerai grandement la fortification. En repartant chez lui, le guerrier stygien savait ce qu’il avait à faire.
avatar

Wandrall

Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du guerrier sombre

Message par Wandrall le Lun 16 Oct - 12:53

Gorath rendit visite à la prêtresse. Leur dernière rencontre s’était terminée par un malentendu. Le guerrier décida d’apporter un présent à Set. Les yeux de la prêtresse s’illuminèrent quand elle reçut les cœurs chauds à sacrifier sur l’autel. Elle décida d’effectué le sacrifice immédiatement. Krog-gar était là lui aussi. Silencieux, ce n’était pas un fidèle de Set mais il était étonnement proche de la prêtresse. Gorath les avaient même surpris, elle batifolant nue dans l’eau, lui la regardant, toujours masqué… Quoiqu’il en soit, Gorath obtint les faveurs du dieu serpent et se fit offrir un bouclier sacré. Suite à cela, Gorath les conduit à son village, il venait de faire construire son temple. Modeste certes, mais il devait être consacré par un membre du culte. Yssis fut désabusés par le manque de confort de l’endroit ce qui commença à irrité Gorath. Et comme si l’ambiance n’était pas assez pesante, c’est le moment choisi par Solaris le Mitradite de faire son apparition au village…

Le moment agréable qu’imaginait le guerrier s’était transformé en interrogatoire. Yssis n’était pas bête et les sous-entendus de Solaris concernant le culte du serpent ne faisaient qu’aggraver les choses. Le paroxysme fut atteint quand Yssis, dit que Gorath, qui avait repoussé ses avances, préférait les hommes. A ces mots, l’ancien garde du corps s’emporta comme rarement. Avant de quitter le village, Yssis, elle aussi en colère voulu mettre les choses au point avec Gorath en privé. Ils discutèrent les yeux dans les yeux dans une chambre et le guerrier lui dévoila son terrible secret. Détachant les sangles de son pantalon, il lui montra le résultat de la torture qu’il avait subi. La prêtresse fut pétrifiée de la vision qui s’offrait à elle. Gorath ressenti beaucoup de honte dans ce geste … mais il ne pouvait pas se permettre de se mettre à dos la seule prêtresse Setite de ces terres.

Yssis, devant ce geste, s’adoucie et tout devint claire pour elle. Elle se ravisa et consacra le temple de Gorath avant de partir toujours accompagnée de Krog-gar. La colère du guerrier s’estompera avec le temps. Solaris n’était pas conscient d’avoir échappé de justesse à la colère de Gorath. Il ne dû son salut qu’à son geste amical d’il y a quelque mois. Au prochain écart, pas sûr qu’il ait autant de chance.

Le secret de l’homme à la peau sombre fut donc découvert … Reste à savoir si la prêtresse est bien digne de sa confiance…
avatar

Wandrall

Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du guerrier sombre

Message par Wandrall le Mar 17 Oct - 15:19

Après plusieurs échanges et au contact de Gunter, l’homme à la peau d’ébène devenait toujours plus curieux des nordiques. Certains voulaient simplement l’étriper à vue tandis que d’autres se montrait bienveillant avec les étrangers. Grinda qui était en plein travail pris le temps de discuter avec l’étranger suddiste, Gorath ne comprenait pas l’idée de vivre dans le froid et la pluie, elle ria en lui disant qu’au moins l’eau ne manquait pas. La nordique marqua un point, l’eau ne manquait pas ici alors que dans le sud, des guerres éclatent pour cette ressource. Le guerrier n’avait jamais réfléchi à cela … Elle lui indiqua un autre village plus loin à l’Est.

En suivant ses conseils, il fit la découverte d’un village beaucoup plus important que le sien. En sonnant au cor à l’entrée, un homme blanc et barbu vint à sa rencontre. Il ne parlait pas la même langue de Gorath mais lui offrit quelques poissons grillé pour la route malgré tout. C’était la première fois que l’ancien garde du corps entendait parler de « l’hospitalité nordique ». Il reprit la route mais il reviendrait, il le savait …

Quelques jours plus tard, Gorath voulait revenir au village des nordiques. Mais ne voulant pas se heurté de nouveau à la barrière de la langue, il préféra s’assoir en hauteur et observer en silence l’effervescence de l’endroit. Ils ressemblaient à des fourmis, s’afférant de droite à gauche. Le guerrier, qui ne quitte que rarement son fidèle turban, même dans le nord, ce releva quand il se rendit compte que les hommes en bas l’avait repéré. L’un d’eux commençait à escalader la paroi sur laquelle Gorath était posté. Il préféra éviter tous contacts et s’enfuit.

Il ne fut pas suivi et décida donc d’aller voir du côté du cannibale. Il l’avait vu prendre un mystérieux ascenseur la dernière fois. Il ne tarda pas à croiser son homme dans la plaine. Cela conforta Gorath … il était sur la bonne piste. Après avoir intimidé ce maudit sauvage avec quelques flèches, il continua sa route. Le cannibale ne le suivait pas. C’était leur deuxième rencontre déjà : sans doute que le guerrier devait représenter une trop grande menace pour en faire un repas. Il arriva devant un énorme bloque de pierre, une porte … quelques fenêtre … et à coté, une fosse de Yog. C’était son antre. Après avoir observé un mouvement de sa cible, en vain, Gorath décida de rentrer. Bien entendu il s’arrêtera en chemin faire une prière au temple d’Yssis comme à son habitude.
avatar

Wandrall

Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du guerrier sombre

Message par Wandrall le Mer 18 Oct - 10:21

Les travaux étaient enfin terminés, grâce au don de Krog-gar, les ouvriers purent vite terminer leur travail. Mais Gorath nourrissait des sentiments partagés à l’égard de l’homme masqué. Le garde du corps ne connaissait rien de lui, et pourtant ce dernier c’était toujours montré généreux. D’un autre côté, il était devenu très proche de la prêtresse. Gorath ne voyait pas ça d’un bon œil … de la jalousie peut-être ? C’est au moment où le sétite aller prendre la route que Krog fit son apparition dans l’oasis vêtu d’une armure noire étrange. Gorath l’invita à venir s’assoir et lui fit par du banquet qui aurait lieu prochainement. L’homme masqué reçu cette invitation avec enthousiasme, l’entrevue dura plus longtemps que prévu. Ils n’avaient jamais pris le temps de parler seul …

Gorath dévoila une partie de son passé militaire en appuyant sur le fait qu’il ne ferait jamais totalement confiance à un homme masqué quoi qu’il arrive. Krog rit à ces paroles, comprenant le point de vue du guerrier. Gorath le proposa du thé pour la 2e fois sachant pertinemment que l’homme masqué ne pouvait pas boire tout en préservant l’anonymat. Le garde du corps ne put cacher sa surprise quand son invité accepta et enleva son casque. Gorath compris pourquoi il préférait rester masqué mais il fut rassuré de la bonne foi de son invité qui n’avait montré son visage qu’à une seule personne jusqu’à ce jour. Après un bref échange entre les 2 hommes, Krog reprit sa route.

Après quelques heures, le sétite pris la route pour se rendre chez Yssis. Il fit la rencontre de la petite danseuse aux cheveux blonds en arrivant. Yssis ne tarda pas à se montrer et les invita à s’assoir. Puis ce fut Jorik qui fit son apparition, puis un certain Ard, vêtu de haillon et enfin Krog. Jorik venait demander l’accord de la prêtresse pour chasser le dragon qui avait élu domicile non loin d’ici. Après quelque négociation, Gorath se proposa pour porter main forte au chasseur. Il ne s’imaginait pas que la chasse aurait lieu immédiatement. Le guerrier reçu une bénédiction de sa prêtresse et parti à l’assaut de la bête.

Grinda les attendait déjà sur place. Le trio improbable, une Vanir, un Aesir et un Stygien, attaquèrent avec méthode. Jorik en première ligne, Grinda à l’arc et Gorath à la lance. Le combat fut difficile mais les chasseurs semblaient expérimentés. Pendant que Jorik encaissait les charge de la bête avec un aplomb prodigieux, le sétite put apercevoir du coin de l’œil Grinda lâcher son arc au sol pour sauter dans la mêlé armé d’un énorme marteau. Ce moment d’inattention valu à Gorath un revers de la bête qui le toucha à l’épaule droite. Il fut projeté par la force du coup mais revint à la charge dépassant de la douleur.

Finalement la bête s’effondra et les chasseurs lâchèrent un cri victorieux. Grinda s’empressa de dépecer la dépouille avec méthode et chacun récupéra sa part. Gorath, blessé, ramena la part promise à la prêtresse accompagné des deux chasseurs. La réaction de cette dernière fut mitigée, entre fierté et inquiétude devant la blessure qu’elle s’empressa de soigner. Pendant ce temps Mila offrit à l’assemblé un échantillon de ces talents. Le temps semblait en suspens quand elle se mettait à onduler au rythme des tambours. Une fois le spectacle terminé, Gorath rappela à tous qu’une fête aurait lieu chez lui puis rentra se reposer.

Il fit un détour chez Solaris. Malgré accueil glacial de ce dernier, Gorath l’invita lui aussi. Solaris émis des réserves car il savait que Yssis serai là. Le sétite repris la route, il ne savait pas ce que le vieil homme allait faire … mais Gorath avait besoin de repos.
avatar

Wandrall

Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du guerrier sombre

Message par Wandrall le Lun 23 Oct - 12:54

Les festivités battaient leur plein dans l’oasis de Nekhet. Gorath ne pensait pas que les nouvelles circulaient aussi vite dans les terres exilées. Beaucoup d’inconnus étaient là … mais aussi beaucoup de visages familiers : Solaris, Yssis, les chasseurs de dragon et même Gunter avait daigné descendre de sa montagne. Des plats divers et variés venaient couvrir les tables. Le ballet des serveurs continua toute la nuit durant, servant les invités de vins, bières et autres thé exquis. Aux yeux de Gorath, tout se passait bien mieux qu’il ne le craignait. Il constatait bien que la prêtresse Yssis et sa suivante ne se sentaient pas à l’aise au milieu de ses nordiques alcoolisés. Mais il était là, Krog-gar ne la lâchait pas d’une semelle. Gorath ne lui en voulait pas à lui … Mais Yssis … reprochait au guerrier stygien d’avoir des amis douteux … elle qui semble-t-il avait choisi son garde du corps. Un homme qui ne prêtait aucune allégeance au grand Serpent. L’homme à la peau d’ébène savait qu’un jour il outrepassera son rang. Qu’il lui dira le fond de sa pensée un jour, mais pas ce soir.

Puis vint le moment du départ des premiers invités. Le village se vida petit à petit, les estomacs pleins, les esprits embués pour certains. Cela valu d’ailleurs un sommeil profond de la petite danseuse, qui avait illuminé la réception avec ses talents au cours de la soirée.

Le lendemain, Gorath qui se rendait au grand temple fut frappé par un silence de mort dans le domaine de la prêtresse. C’est en appelant Yssis qu’il entendit la voix de sa prêtresse. Elle résonna comme un coup de fouet chez le guerrier stygien. Elle appelait Diounis pour éloigner le visiteur. Lui, l’élu de Set comme l’appelait Yssis ?! Diounis lui appris la terrible nouvelle qui perturba le guerrier. Il demanda à voir Yssis encore une fois. Et la servante de Derkatho parut gêné et confuse en indiquant la sortie à Gorath. L’homme manqua de perdre ses nerfs et fit demi-tour. Il se sentait insulté mis à l’écart dans ce moment difficile pour la prêtresse.

Lors d’une visite chez le vieux Solaris, Gorath fut surpris de voir Gunter arriver sur les lieux. Les 3 hommes échangeaient sur le commerce, la réception. Solaris émit l’idée d’une entente entre les 3 hommes. L’idée parut singulière aux yeux de Gorath. Un Mitradite, un Vanir et un Stygien ?! Puis les paroles de la prêtresse lui revinrent à propos de Krog-gar :
« Ici, il n’y a pas de rang, chaque vie est égale, seuls les actes comptent. »
Il accepta donc de se lié à ses 2 hommes qui semblait digne de confiance.

Par la suite, le Solaris leur fit part d’une rumeur … Un serpent géant aurait attaqué le village à proximité du barrage. Au moment ils se mirent en chemin pour vérifier ces dires, une flèche se planta au pied du mitradite.
Une silhouette masquait les attaquait perché sur une hauteur. Une 2e flèche érafla l’épaule de Gorath. Pendant ce temps Gunter, plus rapide qu’il ne laissé à penser parti à l’assaut en prenant l’assaillant à revers. L’archer se laissa glisser le long de la paroi rocheuse pour éviter le géant mais s’était peine perdu. Le guerrier noir l’attendait en bas et l’assomma avec le manche de sa lance. Le coup fut net et arriva en plein visage. Le corps inerte fut transporté chez Solaris. En retirant le masque, Gorath fut surpris de reconnaitre Diounis. Elle fut ligotée et débarrassée de ses effets personnels. Ses propos été complètement décousus. Elle voulait apaiser la colère d’Yssis en prenant la vie du premier Mitradite venu. Gorath s’assura donc que ses compères la laisse en vie. Il allait se rendre au domaine Setite.

Des palissades étaient maintenant érigées et Gorath sonna au cor. Yssis, la mine sombre le fit entrer. Krog était là, Marock aussi. La prêtresse elle, cherchait sa suivante en vain. Le stygien lui annonça la nouvelle. Elle entra dans une colère noire et s’éclipsa un court instant. Krog profita de ce moment de flottement pour essayer de comprendre la situation. C’est alors qu’ils virent tous 3 silhouettes courir dans l’oasis : Diounis, Gunter et Solaris.

La femme semblait avoir échappé à la surveillance des 2 hommes mais cette course poursuite s’arrêta comme un symbole au pied de la statue de Mitra. Gorath savait que ses compères avaient fait une erreur en venant ici, la situation ne se réglerai malheureusement que par le fracas des armes. Yssis arriva une lance à la main, prête à en découdre. Après un dialogue de sourd et de nombreuses provocations, le géant Vanir perdit patience et profita de l’incompréhension générale pour blesser la prêtresse. Marock était en retrait tandis que Krog-gar commençait à affronter le Vanir. Gorath s’interposa entre les 2 et demanda à Solaris d’ausculter Yssis. Il était le seul à connaitre les arts curatifs. Une fois le saignement stoppé, Gorath ramena la prêtresse inconsciente chez elle, la portant à bout de bras. Il passa devant l’homme vêtu de vert sans lui détaché un regard et la déposa délicatement sur l’un des lits.

Cet homme, Masque, Grenouille ou encore l’Eclipse inspecta la blessure qu’il referma par un procédé pour le moins surnaturel. Krog, Marock et Diounis revinrent. Cette dernière était en pleure. Gorath lui demanda de raconter toute l’histoire et s’en alla. Il s’avait que ce soir-là, il avait sauvé les 2 prétresses de leur propre bêtise.


Dernière édition par Wandrall le Mar 24 Oct - 12:21, édité 1 fois
avatar

Wandrall

Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du guerrier sombre

Message par Wandrall le Mar 24 Oct - 9:36

Après cet épisode houleux, Gorath se rendit de nouveau au domaine. Les palissades de bois avaient été remplacées par de hauts murs en brique. C’était à l’image du comportement de sa prêtresse … elle s’emmurait dans sa peur et sa haine. Le guerrier comprenait cela, lui aussi était en colère. Mais la méthode des prêtresses n’était pas acceptable. Solaris était innocent, bien que Mitradite il était innocent.
Pour preuve, il avait effectué les premiers soins à Yssis. S’il était coupable il n’en aurait rien fait !!

L’ancien garde du corps se rendit au temple pour y adresser une prière au grand serpent. En ce relevant une flèche vain se planter à ses pieds. Au loin, encore cet homme masqué … Dégainant son arc, Gorath lui rendit sa flèche. C’est alors qu’Yssis arriva à sa hauteur. Elle était méconnaissable. Une colère froide qui pouvait exploser en un rien de temps. Elle considérait Gorath comme un traitre.

Gorath tenta de lui expliquer l’histoire … Diounis ne l’avait probablement pas fait. Elle le harcelait de questions et de reproches. Pendant ce temps l’homme masqué se glissait comme un insecte derrière Gorath. Le guerrier noir senti plus qu’il ne vit un mouvement du coin de l’œil et fit face au vicieux adversaire la main sur sa lance. Masque lui ordonna de regarder la prêtresse, Gorath était en mauvaise posture. Il aurait pu se faire égorgé d’un geste de la prêtresse. Il se mit donc à bonne distance de façon à avoir les 2 dans son champ de vision. Cela renforça la colère d’Yssis car, il l’ignorait complètement pendant ce temps.

De toute façon, c’était perdu d’avance. Peu importe ce qu’il dirait, elle ne le croirait pas. Lui reprochant d’avoir laissé Diounis se faire torturé alors qu’il n’en était rien.
Finalement, Yssis bannit Gorath de son domaine le temps qu’elle prenne une décision sur le sort du guerrier. Elle prit congé. Le guerrier assuma ses actes et en partant menaça Masque de ne plus jamais lui donner d’ordre.

Quelque chose s’était éteint chez le stygien, la petite braise ravivée par cette prêtresse en une flamme fragile, cette même prêtresse qui l’avait mis à l’écart au profit de non croyant, voulait maintenant le châtier pour s’être rapproché lui aussi des autres.

Gorath se disait qu’il n’accepterait pas la sanction comme il l’a fait par le passé. Il se rappela encore d’une parole de sa prêtresse malgré lui : « Ici toutes les vies se valent ». Il se battrait, peu importe le nombre, peu importe le rang ou les croyances.

Cette chose qui s’était éteinte … c’était sa foi.
avatar

Wandrall

Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du guerrier sombre

Message par Wandrall le Ven 3 Nov - 12:20

Le guerrier sombre n’était plus qu’une ombre errante dans le désert. La nouvelle du décès de Yssis le plongea dans le désespoir le plus profond. Les révélations de Solaris à son sujet, le complot qui semblait peser sur elle, Furmir qui tirait les ficelles dans l’obscurité … Il ne comprenait pas grand-chose, mais il voulait croire de nouveau en Yssis. Elle n’était plus elle-même se disait-il, nous avons une chance de la sauver !!

Ils s’étaient mis d’accord sur le plan à adopter, malgré la méfiance de certains … Alors pourquoi diable Solaris était parti la voir ce soir-là ?! Le détachement de Ard devant ses événements le mettait hors de lui, il aurait voulu fracasser son crane contre un mur. Les explications de Diounis ne laissaient planer aucun doute, Yssis n’était plus, Furmir non plus … L’histoire était réglée mais avec un gout amer … Un sentiment d’impuissance.

Il rentra au village de Nehket en titubant, la chaleur écrasante et sa blessure aux cotes sans doute. Il s’effondra dans son lit rongé par les remords. Qu’aurait-il pu faire pour empêcher tout ça ? Il resta là, allongé sur son lit, les yeux rivés au plafond. Puis la porte s’ouvrit doucement …
La seule bougie qui éclairait la pièce vacilla pour finalement s’éteindre quelque heure plus tard.
Gorath le guerrier sombre était là, allongé, un poignard de Set planter en plein cœur. Sa dernière pensé fut l’espoir de la rejoindre.
avatar

Wandrall

Messages : 41
Date d'inscription : 03/10/2017
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Récit du guerrier sombre

Message par Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum