A la recherche de son chemin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la recherche de son chemin

Message par Solaris le Mar 10 Oct - 14:10

A peine installé sur les rives du fleuve, un homme frappa à sa porte.

Il se présenta comme étant Gorath, un stygien en exil.
Il me semblait avoir besoin d'aide alors je lui ai proposé mon aide en l'hébergeant, lui fournissant une tenu un peu plus correct et confortable.

Les cicatrices visibles sur son dos montraient à quel point cet homme avait dut souffrir. Il avait fait allégeance à cet ignoble Seth, ce dieu perfide et cruel que je hais tant…
Sans nul doute ce guerrier s'est perdu, son âme est en peine…
C'est ainsi que je pensais

Malgré nos divergences religieuses, je me surpris à éprouver de la sympathie pour ce guerrier au teint sombre. J'aurais dû le haïr, le tuer même, sans plus réfléchir. Mais je ne pu me résoudre à cette idée.

« Voilà un homme qui pourrait guider ton chemin, car lui connaît le sien. »

voilà ce que m'a dit cette voix qui me hante jour et nuit….

C'est alors qu'un jour, revenant d'une chasse au trésor infructueuse, je ne trouvais plus personne dans ma demeure. Il était partit sans un mot.

Le temps était venu pour moi aussi de bâtir un refuge plus… disons définitif... Cela me permettrait peut-être y trouver ma voie car celle qui se trouvait dans ma tête ne cesser pas de me chuchoter qu'il me fallait prendre de la hauteur. Je passer des jours entiers à parcourir cette nouvelle terre qui fatalement serais ma demeure pour toujours.
J'étais en quête d'un lieux désertique, ou personne ne s'y aventurerai sans raison afin d'y trouver un semblant de paix. Car non, je ne suis pas en paix, je crains que je me sois perdu sur le chemin de la vengeance.

Ce lieu était pour moi une évidence, il surplombait la vallée et offrait une vue magnifique.
Le vent qui caressait ma peau était étrangement frais malgré le sable couvrant le sol. Mais sortie de l'ombre, la chaleur reprenait ses droits et devenait dangereuse.

Alors que je continuais à poser des pierres une par une pour agrandir ma demeure, la voie qui était devenu muette jusqu'à présent me répéta :

« Voilà un homme qui pourrait guider ton chemin, car lui connaît le sien. »

De colère je répondit à la voix :

- Non ! Je trouverai mon chemin seul, cela suffit !!!

Je criai si fort dans les montagnes qu'on devait m'entendre à plus de 100 lieux à la ronde…


Dernière édition par Solaris le Lun 16 Oct - 17:03, édité 1 fois
avatar

Solaris

Messages : 26
Date d'inscription : 02/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de son chemin

Message par Solaris le Jeu 12 Oct - 17:37

Le labeur est difficile, la sueur coule sur l'ensemble de son corps vêtu d'un simple pagne tant il fait chaud…

« Des araignées, des hyènes acharnées, voilà un bien curieux choix d'installation » lui dit la petite voie dans sa tête. Elle ne s'était pas fait entendre depuis le jour où ce cri démoniaque était sortit de sa gorge.

- Tiens encore elle. Bien oui je sais, l'exil est plus difficile que je l'imaginais, j'ai soif sans cesse, je ne mange que quelques viandes avariées par la chaleur.

Le vieux marin travaillait sans cesse à éduquer ces quelques âmes vivant dans la souffrance, leur offrant une vie sans violence. Certes la torture devait être utilisée quelque temps mais la cause était juste et bien plus grande que lui. Il leurs offrait la rédemption, en échange ils lui offraient leur vie.

La population de sa petite bâtisse grandissait à vue d’œil, mais il n'était pas satisfait.

* Mitra pourrait peut-être m'aider à trouver mon chemin car seul, la tâche est tout de même rude…

Il érigea un temple à son effigie, et pria durant des jours sans cesse. Il y sacrifia des âmes récoltés sur d'horribles cannibales qui se dressaient sur son chemin. Il les avait en horreur, chacun de leurs pas ressemblait à ceux d'animaux sauvages. Ils se nourrissaient de viande humaine. C'étaient des monstres qui ne méritait que la mort ou la « rédemption » en échange de leur vie.

Tel était sa justice.

Le temple devint plus grand, mais la chaleur était toujours aussi éprouvante.

« Reprends la route »

- J'ai mal rien que d'avoir cette pensée mais je crains qu'elle ait raison, chacun de mes gestes me rappelle la dureté de ma vie antérieur, je vais devoir trouver un lieux plus… disons … paisible et tempérer…

Le lendemain après une longue nuit agitée, nourrit de cauchemar et de vengeance. Solaris quitta sa demeure et se promit d'y retourner pour offrir une nouvelle vie à ses nouveaux compagnons.

Une journée plus tard, le soleil tombait, il arrivait par delà les hautes montagnes dans un pays jusqu'alors inconnu. Rien ne lui laissait penser ,que ces montagnes qu'il apercevait au loin auparavant, étaient franchissable.

Sur la route, il fît tout de même une étrange découverte, une demeure, où même un château vu la grandeur. Cette homme devait être un chef de clan ou un roi. La bâtisse flottait sûr le petit lac. Des corbeilles en bois était remplis de poisson. Une tentation lui vînt alors. La faim était insupportable.

« un ou deux poissons, cela ne se verra pas. »

- NON ! Je ne m'abaisserai pas à voler un autre, cet homme ne m'a rien fait, il serait injuste de ma part de le voler.

Solaris, pour contrer toute réplique de la voix, prix un morceau de viande cru et en avala un bon morceaux. Il recommença à plusieurs reprises jusqu'à la manger entièrement. Un haut le cœur se fît sentir.

« Ah c'est malin, tu es malade maintenant »

Solaris ignorant la voix poursuivit son chemin.

Par delà les montagnes, une plaine verdoyante se présentait à lui. Elle était peuplé d'animaux sauvages de toutes sortes. Des animaux qu'il n'avait jamais vu auparavant. Les cerfs avait des bois beaucoup trop grand pour eux, les loups était blanc. Des béliers aussi sauvage et hargneux que les araignées dont il s'était habitué.

Soudain il senti la terre trembler, un bruit de pas très lourd se rapprochait de lui à grande vitesse dans son dos. Il se retourna et vit la bête la plus énorme qui soit. Cela ressemblait à un éléphant mais beaucoup plus grand et avec des défenses faisant deux fois la taille du marin.

Devant la charge brutal du mammouth Solaris, si légèrement vêtu n'eut pas d'autre solution que de fuir à toutes jambes sans prêter attention au direction empruntée.

Après des minutes de courses, le monstre l'avait perdu de vue. Il se trouvait alors face à un lac d'une grande beauté. Il pleuvait mais au moins l'air était doux et l'herbe était fraîche. Au loin il apercevait une ville qui attisait sa curiosité mais ce n'était pas le moment de s'y rendre.

Une idée lui vint en tête, il se remémora le château rencontré sur la route et décida lui aussi de construire une maison qui flotte.
Il débutât alors un long chantier, repensant à toute la route, le chemin effectué pour en arriver là.

- C'est peut-être ma voie... Parcourir le monde en y découvrant des terres éloignées et proposant mes services à qui en aurait besoin.

« et ta vengeance ? »
avatar

Solaris

Messages : 26
Date d'inscription : 02/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de son chemin

Message par Solaris le Lun 16 Oct - 14:26

Depuis son arrivée sur cette plaine, territoire des Mammouths, il s'était consacré à s'établir et construire un foyer chaud et agréable. Les bases était fondées pour un nouveau départ.

- Je souhaite tourner la page de mon passé et construire un avenir meilleur.

« C'est à moi que tu t'adresses maintenant ? »

- Oui, le passé doit rester derrière moi, je ne désire plus être en colère, la haine me pèse… Mais cette prêtresse… Je sent qu'elle m'observe et qu'elle attend le moment opportun pour agir.

« Tu dois aller de l'avant oui, mais n'oublie pas le danger que ton passé a pu causer. »

- Tu dis vrai, il faut que je garde à l'esprit qu'il existe des être ignoble sur ces terres. Nous avons tous une raison d'être ici mais elle n'est jamais bonne.

Alors qu'il posait un mur, Solaris vit une femme avec les cheveux de feu venir vers lui. Les présentations et politesses échangées, la jeune guerrière lui indiqua le lieu de son château pour y commercer si le cœur lui en disait. La jeune femme semblait pressée et quitta les lieux peu de temps après son arrivée.

Étonnamment dès son départ, un homme inattendu se présenta à sa porte. Solaris ne l'entendit pas mais le garde qu'il avait posté sur le toit, lui, ne l'avais pas manqué. Il demanda à son archer d'arrêter de tirer pour le moment, il voulait aller voir de qui il pouvait s'agir.

A sa grande surprise il reconnu le guerrier sombre qui approchait. Malgré ce qui s'était produit les jours précédent, il avait décider de venir voir son foyer. Était-il le bienvenu ? Devais-je le recevoir convenablement ? Ou devrais-je demander à mon archer de le faire fuir ? Toutes ces questions se sont posées dans mon esprit.

« Laisse le approcher, voyons ce qu'il veux. »

Bien qu'un peu sur les gardes, je lui fit visiter ma demeure qu'il trouva agréable mais spartiate. Cet homme était très intrigant, il ne me fît aucun reproche sur ce qui c'était passé. Il m'avait juste préciser que ce jour la, j'ai échapper à la mort qu'en raison de mon aide passé. Après sa visite, il reprit son chemin.

Ces derniers mots raisonnaient encore dans mon esprit. Je me mit à chuchoter pour moi même voyant le guerrier sombre s'éloigner :
- Nous sommes donc quitte.... Notre prochaine rencontre ne sera peut-être pas amicale...

Ce n'est pas la mort qui pourrai m'effrayer mais la corruption que je sent malgré moi sur ces terres m'effraie car elle se propagera dans le reste du monde si personne n'agit. C'est peut-être le vrai but de notre présence ici !

Solaris s'était aperçu à sa dernière visite que le guerrier sombre devenait de plus en plus fanatique, il était différent du premier jours.

Oui, a plusieurs reprises, alors qu'il voyageait vers le sud, des rumeurs grandissait sur la présence d'un guerrier sombre priant au grand temple de Seth.

--------------------------------------------------------

Quelques jours plus tard, Solaris décidait de rendre visite à la guerrière aux cheveux de feu. Il avait avec lui un peu de marchandise pour faire du troc. Il monta vers le nord et suivant le chemin du temple d'Ymir comme lui avait conseillé Grinda.

Après quelques heures de marche parmi les loups et les ours j’entrevis un petit village fortifié en cours de construction. Je frappais à la porte et fût accueilli par un homme haut de stature, il était torse nu. Il portait un tatouage sur le côté du crâne.  

Jorik, c'est ainsi qu'il disait s'appeler, l'invita à sa table. Grinda fît irruption dans la salle me faisant légèrement sursauter. La bière qu'elle me servit était très agréable. Fine en bouche et juste assez d'amertume pour réveiller en moi mes souvenirs de marin.
La discussion dura une bonne partie de la soirée.

Les négociations qui s'en suivit ont été pour moi plutôt fructueuse. L'épée que je venais de me procurer était splendide, il disait qu'elle avait été forgée avec du métal descendu du ciel. Elle était d'une solidité jamais vu avant.

Avant de partir, Solaris fît une promesse à l'homme du Nord, il lui promit de l'aider et de lui prêter son bras armé en cas de besoin.

« Voilà une belle épée, et voilà le début d'un jolie commerce. »

- Oui cet homme et cette femme sont bienveillants. Je ferais bon usage de cette magnifique épée. 

« Tu leur fais confiance ? »

- Je ne connais pas encore leurs intentions mais j'ai espoir. Tous le monde n'est peut-être pas si mauvais sur ces terres après tout….
avatar

Solaris

Messages : 26
Date d'inscription : 02/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de son chemin

Message par Solaris le Mar 17 Oct - 17:08

Traversant la pleine et le marécage Solaris arriva sur un lac complètement gelé. Il avait dû fuir les nombreux loups et ours qui s'étaient mis à sa poursuite. Ils étaient bien trop nombreux pour les affronter tous ensembles. Il utilisa alors ses talents de marin pour sauter de roche en roche et d'arbre en arbre pour ainsi éviter de devenir le repas de ces bêtes sauvages.

Autour du lac, il percevait des étranges êtres ou…. plutôt des esprits... La magie régnait en maître dans ce secteur. Ces fantômes revenus d'entre les morts ne présageaient rien de bon. Le mal était bien présent sûr ces terres maudites.

Oh il traversa lac sans difficulté, se mouvant sur la glace comme il le faisait sur un bateau qui tanguait…
Il se dirigeait chez un ancien ami, qu'il n'avait pas revu depuis quelques lunes, Günter, un nordique sympathique, serviable mais qu'il ne fallait surtout pas contrarier. Lors de sa dernière visite, Günter lui avait fait visiter sa demeure… enfin sa forteresse. Son imposante muraille aussi haute qu'une montagne est le fruit d'un travail de titan. Peut-être qu'il descend directement de ses géants du nord dont il lui avait conté l'histoire un jour ?
Voyant l'équipement de Solaris il lui avait offert généreusement une pioche faite de glace sombre ainsi que deux épées forgées dans la même glace.

Arrivé aux portes du mur, Solaris avait l'impression qu'il avait encore doublé de hauteur. Il fût surprit de voir un puits à l'extérieur mais le trouva très approprié car il avait une terrible soif après sa course effrénée.
Il frappa à la porte et aussitôt, Günter lui ouvra la porte. Le géant l'accueillit à bras ouvert et lui fît de nouveau visiter les changements de son antre. C'était impressionnant. Tout avait été reconstruit.

Solaris lui proposa d'aller vers le nord à la rencontre de ses géants et à la recherche de cette glace sombre lui permettant de fabriquer arme et outils comme lui avait expliqué Günter.

Il accepta avec plaisir et ils partirent ensemble sur le champs.
La route n'était pas très longue mais très dangereuse. Les mammouths étaient nerveux, même ces tigres à grandes dents représentaient un danger palpable. Quant au froid…. Le froid était piquant et lui faisait perdre son énergie de temps en temps. Il fallait se mettre à l’abri régulièrement car rien ne pouvait le réchauffer.  
Soudain, se tournant de toutes parts, il se trouvait au milieu des géants. Ils étaient résistant et fort mais assez lent. L'agilité dont faisait preuve Solaris et la résistance de Günter leur permis d'abattre plusieurs de ces géants pour se frayer un chemin vers une forteresse se trouvant devant eux.

Arrivé à la forteresse, non sans peine mais avec gloire, Solaris pût apprendre les secrets de la forge de glace noire et ainsi il eu la connaissance nécessaire pour se forger ses propres outils et armes fait de glace. Solaris était émerveillé par tant de mystère, comment cette glace pouvait tenir si longtemps, comment pouvait-elle être si tranchante.

Voilà encore un des nombreux mystères que nous apporte ces terres d'exils...
avatar

Solaris

Messages : 26
Date d'inscription : 02/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de son chemin

Message par Solaris le Mar 24 Oct - 14:12

En sueur, il sursauta. Le soleil était haut dans le ciel, il venait de reprendre connaissance...

Cela ne lui ressemblait pas, devenait-il fou ? Était-il au bord de la déraison ?

Chaque jour passé sur cette terre maudite agissait sur son esprit de la façon la plus ignoble qui soit.  La torture de son passé allié à l’incompréhension du mal rôdant à sa porte mettaient sa conscience à rude épreuve.

La faim perpétuelle, la soif, le travail acharné pour se bâtir un domicile digne. L'éducation des nouveaux travailleurs ayant choisi la rédemption, cet ami qu'il ne sait s'il est fiable ou non, cette prêtresse qui ne cherche qu'à dominer le monde par tous les moyens, ce mal qui sommeil et cherche à atteindre la moindre parcelle de son âme. Voilà le quotidien de ce vieux Solaris…

Il y a quelques lunes, il avait manqué de se faire assassiner par une jeune prêtresse de Derkatho, il l'avait capturer et elle lui avait avouer vouloir me tuer pour Yssis, bien qu'elle ne soit au courant de son action elle voulait sa mort, il le savait.
Arrivé devant le temple de Seth avec sa prisonnière qu'il avait poursuivit dans le désert, il avait épargné la vie d'Yssis ainsi que celle de Diounis. Il les avait toutes les deux à sa merci.
Le garde du corps d'Yssis lui ne bougerait pas le petit doigt pour sa maîtresse, Solaris l'avais bien compris.

Günter, devant la cruauté d'Yssis, n'avait pu se retenir et suivant sa colère l'avait frappé de son épée sur le flanc.

Solaris tenait donc la prêtresse Sethite du bout de sa lame sacrée, sa rage grandissait, il ne pouvait la contenir bien longtemps. Elle représentait l'être qu'il détestait le plus au monde, l'être qui était responsable de la mort de sa sœur. Il refoulât dans un dernier effort cette colère qui montait.

- « Aïna pardonne moi, mais j'ai fait serment » se disait-il au fond de son âme.

Il avait choisi de l'épargner, il devait soigner la grande prêtresse pour qu'elle vive.
Elle devait voir son impuissance, et lui, devait briser son culte pour sauver ces terres du mal que représente Seth.

Elle vivrait et elle verrai que le vieux Mitradite qu'elle considérait comme inférieur tenait sa vie entre ses mains.

Il avait tenté de la soigner avec de l'ambroisie, mais Mitra ne l'entendait pas ainsi, plus il la faisait boire et plus elle se brûlait de l'intérieur. Il avait donc choisi la médecine des hommes, appliquant un bandage d'aloë juste pour qu'elle survive. Il ne voulait pas en faire plus, elle devait gagner sa survie.

L'air devint froid, des frissons lui parcourraient le dos. Les ténèbres envahirent son âme. Il eut un mouvement de recul, c'est alors  qu'il vît le bracelet d'Yssis se changer en serpent.
Il était trop tard, il avait choisit de l'épargner. Maintenant Solaris sait que l'âme d'Yssis est encore plus sombre qu'il n'y paraît.

Il laissât Gorath prendre la prêtresse et l'emmener chez elle pour s'y faire soigner plus intensément.
Il était encore sous le choc de sa vision, Il devait décider du sort de Diounis. Krog la voulait pour lui, il la voulait en tant qu'esclave. Solaris lui voulait délivrer un message à Yssis lorsqu'elle se réveillerait. Il coupa donc les liens de Diounis et lui demanda de livrer son message. Yssis devait le retrouver chez lui lorsqu'elle serait sur pied pour discuter. Elle devait venir seule.
Mais le vieux Solaris devait se préparer... car la guerre approchait...
avatar

Solaris

Messages : 26
Date d'inscription : 02/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de son chemin

Message par Solaris le Mer 1 Nov - 13:47

Cela faisant de longues lunes qu'il repensait à cette journée là, la journée où Yssis avait faillit mourir, la journée où Diounis avait voulu l'assassiner.

Ce matin là il avait reçu la visite d'un nouvel ami. Il l'informa de la venue d'une délégation hostile la veille dans le propre fiefs de Solaris. Délégation provenant du domaine du serpent. Cela ne pouvait plus durer... Il devait aller voir cette prêtresse étant donné qu'elle ne voulait pas venir à lui.

Il laissa arme et armure chez lui et parti avec une simple épée pour se défendre contre les animaux sauvages.

A son grand étonnement Yssis le reçu avec courtoisie. La tension se faisait sentir certes mais cela était supportable pour le vieil homme. Au fil de la discussion Yssis fît des excuses au vieux marin de l'avoir accusé de meurtre et lui nomma le coupable. Ils parlèrent d'un mal plus puissant qui rôdait sur ces terres, un mal qui devait être combattu. Devant l'inquiétude affichée d'Yssis, Solaris accepta une trêve de leur guerre religieuse pour se consacrer à combattre ce mal qui grandissait.

Un usurpateur s'était glissé sur ces terres. Il était un sorcier du cercle noir Stygien. Disciple de Thot Amon lui même et possédé par un démon. Il se nommait Emitet.
Devant cette révélation, le marin sentit la colère monter en lui. Il devait prendre part à ce combat et avait décider de le démasquer.

Dès qu'il le pu il se rendit au barrage qu'Yssis lui avait indiqué. C'était le repaire de ce démon. Solaris reconnu le village, Il y avait vu le Jarl Jotün gisant sans tête sur une pierre. L'embaumement avait débuté. Yssis lui avait dit que l'assassinât s'était produit chez elle, tout laissant à croire qu'elle en était l'auteur. Elle avait accusé le démon d'avoir agit ainsi sûr son sol.

Solaris ne savait plus quoi ou qui croire, il sortait de son entrevue avec ce soit disant démon, il l'avait provoqué intentionnellement. Il n'avait pas accepté le duel car la certitude lui manquait. Pour prouver son innocence, l'homme qu'il croyait être Emitet bût de l'ambroisie mais celui ne lui fît pas le moindre mal.

Le doute, le doute était un terrible ennemi pour le vieux marin. Il devait l'évincer, le faire disparaître.

En sortant du village, il retourna chez lui l'esprit bien préoccupé. Gorath était à ses côtés comme souvent et il avait été témoin de toute l'entrevue. Solaris pouvait lire dans ces yeux le même doute. Yssis aurait-elle menti ?

Chez lui, une délégation de beaucoup de ses amis l'attendaient. Il les avait convoqué la veille pour parler du sort d'Yssis mais avec les récents événements, il était hors de question d'attaquer la sorcière. Ils attendraient donc d'en savoir un peu plus sûr ses intentions.

Le lendemain Solaris se réveilla en sursaut, la sueur perlait sûr son front. Il n'avait que très peu dormi. Cette histoire lui prenait la tête. Un démon courait ses terres et personne ne savait qui il était. Il allât faire une prière à Mitra mais ne reçu qu'un long silence en guise de réponse.

La voix se réveillât : « suis ton cœur, il te mènera sur le droit chemin. Mais prend garde il n'y aura pas de retour possible. »

Le vieux marin enfila donc son armure et pris l'épée que l'ordre de Mitra lui avait offert en présent la veille. Cette épée était sombre mais il décida de la faire bénir par son archiprêtre pour la rendre puissante et bonne.

A peine arrivé chez Yssis qu'il sonna au cor plusieurs fois sans réponse. Il entendit une voix qui venait d'un autre monde avec un langage qui lui était inconnu. Le froid se faisait sentir malgré la chaleur du désert. Des frissons lui parcourait le dos. Le mal était présent ici, tout proche.

Soudain il vît une porte s'ouvrir, il rentra dans le bâtiment et trouva Diounis à l'étage. Solaris lui dit de venir, que le danger rôdait autour de sa prêtresse.
Ils se rendirent tout les deux au temple de Set. La prêtresse était là, allongée sûr le sol, le démon était sur elle.
Solaris devait dompter sa peur, il choisit de dégainer son épée et demanda au démon de s'éloigner. Le démon sorti son arme et l'attaqua.

S'en ai suivit un combat acharné, Solaris usant de son agilité de marin pour parer et éviter les coups. L'épée qu'il avait fait bénir était efficace et perçait facilement l'armure de son adversaire mais il était tenace. Il devait terminer le combat rapidement car ses vieux os fatiguaient. Le coup fatal fût asséné. Le démon s'écroulât. Son corps se changeât en poussière. Il ne restait que son armure... vide...

Il n'avait pas prévu que la prêtresse allait succomber elle aussi en même temps que le démon, étaient-ils liées ?

Solaris, devant la tristesse de Diounis rentrât chez lui épuisé par le combat qu'il avait mené, mais sa mission était accomplit, le démon n'était plus il en avait la certitude ….

Un fois chez lui, il s’écroulât devant le temple de Mitra. Solaris rêva d'un exil, d'un vrai exil. Sans combat, sans maléfice, sans rien. Sa mission était remplit. Il regarda son bracelet, il ne pourrait jamais quitter ses terres mais il pouvait partir loin au nord où personne ne le retrouverai. Il deviendrai un Ermite avec pour seul compagnon Mitra..... Il quitta son fief et partît sur les routes pour ne jamais revenir.
avatar

Solaris

Messages : 26
Date d'inscription : 02/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la recherche de son chemin

Message par Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum