Cyrnî Kolve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cyrnî Kolve

Message par Cyrnî Kolve le Dim 15 Avr - 22:47

Nom complet : Cyrnî Kolve

Age : 18 ans

Race : Zamorienne

Profession : Danseuse et Chasseuse.

Caractère :

Méfiante dans un premier temps avec les étrangers car elle se méfie des chasseurs de prime et esclavagistes a sa recherche, elle peut se montrer plus chaleureuse avec les étrangers si elle est rassurée (dans le sens où elle n'a rien a craindre).
Elle adore voir le sourire illuminé le visage de son entourage proche.
Elle ne danse que devant les personnes qu'elle apprécie fortement.
Elle a tendance a éviter les conflits, mais elle est capable de se défendre quand même.

Compétences et attributs :

A plus d'affinités avec l'arc que les armes au corps à corps.
Pas très forte physiquement, elle compense ses faiblesses par une bonne agilité du fait de ses années de danse.
Malgré son agilité, elle préfère combattre à distance car elle n'est pas forcément très résistante aux coups.

Histoire :

Enlevée de sa mère patrie, Zamorra, alors qu'elle n'étqit qu'une jeune enfant, Cyrnî n'a aucun souvenir de son pays où elle a vu le jour.
Les seuls souvenirs encore présents dans sa mémoire, ce sont les coups de pied, les coups de poings de la part de ses "supérieurs" Stygiens, soulageant leur colère en frappant la jeune esclave silencieuse.
Les coups de fouets reçus de la part des esclavagistes qui frappaient des esclaves même sans lien avec des tentatives de fuite toujours sans succès de quelques esclaves assez fous pour risquer leur vie et celle des autres à fuir.

Elle fut achetée par un noble affluent, aussi bien dans la sphère politique que religieuse, et sous la demande de son nouveau maître, elle suivit des cours de danse, des cours de tenue pour servir la "haute-société Stygienne" et apprendre à lire et écrire, afin de pouvoir livrer des lettres de son maître à la bonne personne.

Ce fut lorsque Cyrnî approcha de ses 18 ans que sa vie prit un tournant inattendu.
Son maître, en possession d'une énorme dette, se débarrassa d'elle en la donnant à un prêtre de Set de passage dans la cité (originaire d'un village proche de Darfar).
Ce fut ainsi que Cyrnî se retrouva sur les routes, voyageant en tant que suivante de l'escorte du prêtre, distrayant les gardes le soir par ses danses avant d'être attachée à un poteau pour le restant de la nuit.

Après quelques jours passés dans le village de son nouveau maitre, Cyrnî profita d’un moment d’inattention pour tenter de s'enfuir dans le désert.
Rattrapée et fouettée le lendemain matin par des gardes lancés à sa poursuite, le prêtre l'amena sur un autel de Set, prêt à arracher le cœur de l'adolescente.

Elle fut cependant sauvée au dernier instant par une attaque de Darfaris sur le village.
Le prêtre alla (très courageusement) se cacher, l'adolescente fut, quant à elle, capturée par les cannibales avec d’autres n'ayant réussis à prendre la fuite.

Après avoir été amené dans le camp Darfar, les prisonniers furent déshabillés et les hommes choisirent parmi les prisonniers un individu parmi les prisonniers pour le jeté dans un gouffre de Yog sous les chants tribaux et les percussions des tambours Darfari.
Enfermée dans l'une des cages, l'adolescente attendit la nuit pour utiliser une pierre ramassée au sol et découpé les liens de sa cage.

Enfermé avec elle, les autres prisonniers, prenant la fuite en même temps qu'elle dans des directions différentes, détournèrent l'attention des chasseurs cannibales de la fuite de l'adolescente.

A moitié morte de faim et de soif, perdue dans les marécages, sa route croisa par le plus grand hasard (ou la volonté divine) celle d'un chasseur piégé dans les marécages.
Après avoir utilisé une branche pour aider le chasseur à ressortir du piège mortel, le chasseur estima pouvoir payer sa dette envers Cyrnî en la ramenant avec lui dans son village.

Au cours des semaines qui suivirent, (où elle passa son premier anniversaire en pleine liberté,) l'adolescente perfectionna le maniement de l'arc avec les conseils du chasseur, jusqu'à ce que son passé la rattrape.
Cyrnî prit la fuite, aidé par la famille du chasseur, lorsqu'un groupe armé stygien passa par le village à la recherche d'éventuels survivants de l'attaque darfari.

Après avoir voyagé pendant plusieurs jours au Nord, elle passa la nuit dans un petit village, mais au moment de payé la nuit écoulée, elle fut arrêtée par les gardes du village faute d'avoir d'argent.
Plutôt que de s'encombrer d'une prisonnière dont personne ne désirait s'occuper, elle fut dépouillée de l'ensemble de ses maigres possessions et laissée dans le désert, attachée à une simple croix en bois...


Cyrnî en train de danser :

avatar

Cyrnî Kolve

Messages : 3
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans ce beau pays qu'est la Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum