Présentation Malatar Toug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation Malatar Toug Empty Présentation Malatar Toug

Message par LE CORBAC le Sam 7 Oct - 11:52

Présentation Malatar Toug 20171010

Nom du personnage : Malatar Toug

Age : 48

Peuple : Kushite


Religion : Yog


Description physique: taille;1.76, poids:87, cheveux: gris, yeux: oranger, particularités: Musclé et marqué par des combats. :

Caractère: Méfiant, Brutal


Son histoire avant l'exil :
Il y a fort longtemps, il vivait dans une tribut qui vénérait Yog. Il attaquait des villages entiers d'hommes et de femmes pour sa divinité.
Jusqu'au jour ou une armée vint à leur village pour arrêter ces massacres.

Malatar était un homme fou comme toute sa tribu, il combattit pour la viande et pour Yog jusqu'au moment ou une lance lui perça l'abdomen. Il sentit son âme le quitter mais c'est à ce moment là, pendant que du sang coulait sur ces yeux qu'il releva la tête et vit des hommes se déchiqueter entre eux.
Il se releva, sortit la lance de son abdomen avec un cri qui résonna dans tout le désert.
Puis, il projeta violemment la lance sur son agresseur et en décapita un autre. A la fin de la bataille Malatar regardait autour de lui il vit le chef du clan et cinq autres des siens debout. Il les regarda et posa une question: "Avez-vous vu le monde?"

Le chef ne comprit pas ce que Malatar voulait dire et lui répondit en secouant la tête de gauche a droite.

Malatar dit: "Nous ne sommes que des bouts de viande qui ne demandent qu'à se faire bouffer par les bêtes du désert ou par les bêtes que nous sommes."
Malatar prit sa dague en os et la planta dans l’œil du chef et lui dit: "Et maintenant tu le vois le monde."

Malatar prit l'épée du chef et tua le reste de sa tribu.
Le lendemain il fit route pour le désert, il espérait trouver une ville ou une cité.
Au bout de quelques semaines à marcher dans le grand désert blanc il trouva se qu'il cherchait : une immense cité comme il n'en n'avait jamais vue. Il lui fallait entrer.

Il vit que le mur était abimé, mais pour l'escalader il faut attendre la nuit.
La nuit tombée, il levait les yeux au ciel et commença à monter. Un vent fort soufflait, puis il entendit du bruit. Des gardes qui patrouillaient autour...  Il resta silencieux. Mais son malheur l'avait devancé, un morceau du mur tomba sur la tête d'un garde, l'autre garde leva la tête et cria des paroles incompréhensibles.
Le garde tira sur Malatar et le toucha a l'épaule, il tomba du mur lourdement. A son réveil, Malatar entendit des cris, il ouvrit les yeux et vit qu'il faisait sombre. Serait ce la mort?
Il comprit qu'il était juste en prison... un homme gros comme un cochon vient a lui et dit: "Et bien c'est une belle bête que nous avons là."
Malatar dit: "C'est un beau repas pour les hyènes que je vois moi."
Inconnu: eMais c'est qu'il mord en plus, envoyez le dans l'arène."

Quelques instants plus tard, il se retrouva au centre de l'arène avec l'inconnu juste au dessus de lui qui criait.
"Mes chers citoyens! Bienvenu dans l'arène! Aujourd'hui je condamne cette homme a danser pour notre plaisir. S'il survit il sera libre. Faites sortir les hyènes!"

Cinq hyènes sortirent et se mirent instantanément à l'attaquer. Malatar esquiva la première, jeta la deuxième au sol et la troisième lui mordit le bras.
Malatar était mal en point même pas armé, jeté juste a l’abattoir pour le plaisir d'un gros lard.
C'est Là qu'il vit la lumière, la lumière du soleil qui se reflétait sur la lame d'une épée dans le sable. Il courut dans sa direction attrapa l'épée et empala directement une des hyènes puis il tua les autres sans aucun problème.
L'inconnu, paniqué et surpris ordonna que ces gardes l'attrapent et le tuent...mais personne ne venait pour le tuer. L'inconnu mécontent descendit, prit une épée et... sans même avoir mit un coup,  Malatar lui planta son épée dans la tête et dit:
"Tu le vois le monde, rempli de haine et de terreur, tu n'es qu'un gros tas de viande dans ce monde de terreur."

Il relâcha son épée laissant le cadavre de l'inconnu tomber. Il se sentit partir, assommé.
A son réveil, il était accroché au milieu du désert...exilé...


LE CORBAC

Messages : 5
Date d'inscription : 07/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum