Mélodie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mélodie

Message par Matzazu le Ven 2 Mar - 12:01

La journée avait été harassante, des vagues d'agitations avaient perturbé la cérémonie d'investiture du grand prêtre de Set Djéfaï. Alors que je rentrais à la caserne avec l'espoir de me reposer, je fus bien vite rappelé à l'ordre.

Mon supérieur hurlait déjà dans les couloirs avant de surgir dans nos dortoirs.

« Aux armes bande de vermine ! 10 coups de fouet à ceux qui ne seront pas en arme dans la cour dans cinq minutes ! »

Par chance j'étais toujours en tenu, je fîs donc demi tour pour me rendre au point de ralliement. En un temps record tout le monde était dans la cour. Le sergent aboyât ses ordres.

« Soldat ! Par ordre du cercle, toutes les jeunes esclaves de sexe féminin, d'origine étrangère, au teint pâle et à la chevelure noire doivent être mises à mort sans aucune sommation. Quiconque s'opposera à l'application de la justice sera également exécuté. Est-ce suffisamment clair bande de dégénéré ?!? »

Tout le monde acquiesça en cœur : « Oui chef ! »

Ce à quoi il ajouta :

« Vous serez réparti en groupe de cinq et pendant que la garde d'élite du cercle fouillera chaque maison de la ville haute, vous quadrillerez les rues ! Mon aide de camp vous donnera vos affectations.»

Il y eut un murmure de protestation quand les mots ville haute furent prononcé. Le saint des saints, aucun de nous n'avait jamais été autorisé à y entrer, la situation devait être très grave.

Le sergent conclut : « Allez et faites honneur à la garde urbaine ! »

Je me mis donc en route en compagnie de quatre de mes camarades vers la ville haute. Toutes les portes de la couronne intérieure étaient scellés et solidement gardé, il nous fallût plusieurs minutes pour obtenir l'autorisation d'entrer.

A l'intérieur un funeste spectacle nous attendait, les rues déserte était déjà jonché de cadavre. Pour la plupart des nobles qui semblaient avoir été piétiné par un mouvement de panique.

Un de mes partenaires lança.

« Par Set qu'est ce qui a pu provoquer une telle chose ?.. »

Une voix s'éleva dans notre dos en réponses :

« L'ombre empoisonné de Derketa mes amis. »

Je me retournais dans un sursaut, surpris par la silhouette qui sortait de la ruelle. L'homme s'approchait, il s'agissait d'un prêtre de Set.

« Vous tombez bien vaillants soldats,j'ai besoin de bras solide pour la maitriser. »

Il ponctua sa phrase par un ricanement emprunt de satisfaction.

« À maitriser qui ? Osai-je nerveusement »

« Et bien ! la perfide offrande du haut prêtre Emhat pour le rite d'ascension de son frère voyons. Vous auriez vu le visage de Djéfaï, déformé par la colère et l'impuissance quand la docile esclave a lancé sur lui un sortilège de putréfaction, c'était un délicieux divertissement. »

Son sourire s'effaçât au profit d'une expression déterminée.

« Assez bavassé, suivez-moi elle n'est pas loin, je peux la sentir. »

Nous sentimes que notre fin était proche alors que le prêtre nous entraînait dans les ruelles.

Je guettais chaque signes pouvant se cacher dans une ombre, un recoin de la ruelle. Mais hélas ce fut vain.

Alors que nous avancions à bonne allure une obscurité surnaturelle tomba sur nous. Et avant qu'elle ne se lève le prêtre était l'otage de la sorcière.

La jeune femme portait une tenu rituelle couverte de sang et tenait dans sa main une lame sacrificielle en or incrusté de pierres précieuses. Elle avait le teint pâle comme la lune et la chevelure noire comme la nuit. Ses traits étaient tirés, maladif. Elle était silencieuse pourtant son regard pénétrant délivrait le message suivant : vous êtes des hommes morts.

Alors que la créature ouvrait en deux le prêtre de la gorge jusqu'au bas de son ventre, je saisis ma corne de brume et à plein poumon je fis retentir l'alerte.

Je vis mes quatre camarades fondre sur elle comme un seul homme. Elle se mit alors à chanter dans une langue étrange et l'air sembla s'épaissir. Avant que le plus proche de mes camarades ne parvint à atteindre notre ennemi,  une explosion surnaturelle le projeta dans un jaillissement de lumière verdâtre sur les trois autres.

La force du souffle me fit tomber à la renverse. Et deux des gardes qui m'accompagnaient périrent sous l'impact causé par le cadavre du premier. Je saisis ma lance a deux mains tandis que je me relevais. Ce que je vis alors m'horrifiât. La cage thoracique de ce maudit prêtre s'ouvrait de l'intérieur. Deux mains monstrueuse écartait les côtes depuis les entrailles du vieil homme. Un visage inhumain en sorti suivi d'un corps musculeux et puissant.

La jeteuse de sort se servait de la dépouille du Setiste comme d'un portail vers je ne sais quelle dimension démoniaque.

Alors que le dernier de mes frères d'armes fuyait à toutes jambes je profitais qu'elle scellât son sort à l'aide d'un sortilège pour me ruer vers elle lance en avant.

Le démon s'interposa et me fit voler à travers la rue d'un revers de sa main gauche.

En percutant le mur je sentie mes côtes se briser.

Je peinais à respirer et la douleur m'aurait sans doute terrassé si l'adrénaline ne m'avait pas donnée une vigueur nouvelle. Je me relevais et dans un geste désespéré je projetais ma lance sur l'étrangère.

Hélas le démon dévia le projectile qui ne fit qu'effleurer ma cible.

Je pris alors mon glaive afin de mourir l'arme à la main. Quand soudain le chant de la sorcière cessa. La jeune femme hurlait de colère tandis que la présence démoniaque s'effondrait sur elle-même pour finir par ressembler à un fruit sec. Elle était maintenant impuissante.

Un homme d'une grande prestance me dépassa sans me regarder suivi d'une troupe de garde d'élite.

Il ordonna alors à la femme de se mettre à genou devant lui.

Bien que ces paroles ne me soient pas destinés je resentis l'irrépressible envie de me mettre a terre, la sorcière quant à elle lutait mais elle finit par obéir.

Les gardes lui mire alors un étrange collier et il l'enchaînairent.

A ma grande stupeur le Haut prêtre Emhat se tourna vers moi et me dit. « Hélas mon jeune ami, je crains que tu n'en ai trop vu »

Ce furent les derniers mots que j'entendis avant l'exiles
avatar

Matzazu

Messages : 9
Date d'inscription : 24/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum